Albane Paubert
Ostéopathe à Nanterre
 
29 Rue du Dr Foucault, 92000 Nanterre, France
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 21h
 

Comment traiter une lombalgie ?


Définitions

La lombalgie ou le lumbago sont deux termes pour dire que vous avez mal en bas du dos au niveau des lombaires.

 

Les muscles lombaires représentent un ensemble de muscles composé par : le carré des lombes, le grand dorsal, les érecteurs, transverse et le dentelé postéro-inférieur. Ces muscles sont constamment sollicités car ils vous maintiennent, participent à votre posture et vous permettent de vous baisser, vous relever et faire toutes les actions que vous souhaitez au quotidien.

 

Votre corps a l’habitude d’absorber les contraintes mais parfois vous vous penchez, récupérez la télécommande ou ramassez votre chaussure et la c’est le blocage. Vous n’arrivez plus à vous remettre droit et la douleur est très violente comme un couteau dans le dos. Pas d’inquiétude ce n’est pas grave, c’est simplement la goutte d’eau qui a fait déborder votre vase et ainsi le corps dit stop.

Comment remédier à la douleur lombaire ?

Contrairement à ce que la majorité des gens pensent rester immobile sera bien pire que d’être en mouvement. Attention, il est évident que vous n’allez pas courir un marathon ou faire une séance intense de musculation le jour même. Toutefois, chercher à marcher ou faire le tour du quartier sera bénéfique et ne pourra que vous aidez à aller mieux.

 

Toujours dans la même optique, étirez vous. Il existe plusieurs vidéos pour vous guider. Le tout sera d’aller vers la flexion donc chercher à se mettre en boule par exemple ou chercher à se pencher vers l’avant doucement.

 

Vous pouvez mettre du chaud, une bouillotte ou une douche chaude vous permettront d’apaiser un peu la douleur en relâchant vos muscles. Vous pouvez également utiliser le baume du tigre pour appliquer sur la zone et soulager la douleur.

 

Enfin, n’hésitez pas à consulter votre ostéopathe. L’ostéopathie vous aidera à retrouver de la mobilité, relâcher les muscles contractés, soulager la douleur en travaillant sur les articulations qui bougent moins. L’ostéopathe en vous manipulant risque de relancer une inflammation mais qui sera maitrisée. En effet, l’inflammation est primordiale pour permettre la cicatrisation ensuite. C’est pour cela que vous risquez d’avoir des douleurs persistantes pendant 24 à 72h maximum après la séance mais ce sera normalement différent de ce qui est connu et l’intensité de la douleur diminuera progressivement. Au moindre doute sur votre douleur, votre ostéopathe vous réorientera vers votre médecin traitant au besoin pour réaliser des examens complémentaires afin d’optimiser votre prise en charge.

Comment prévenir la lombalgie ?

Tout comme son traitement, la prévention des douleurs lombaires passe en premier lieu par l’activité physique, que vous soyez amateurs de marche nordique, de danse, de sport de force ou de course à pied, l’essentiel est d’être en mouvement. Il est évident que vous devez y aller à votre rythme afin de prendre plaisir à bouger, cela peut commencer par un tour de parc avec une marche rapide. L’intérêt de bouger est de préparer votre corps à tous les mouvements, au port de charge et aux péripéties qu’il va devoir gérer au cours de vos journées. Plus vous serez actif et plus votre corps aura l’habitude de gérer les contraintes et donc ne se « bloquera » pas au moindre mouvement nouveau ou non contrôlé.

 

N’attendez pas de ne plus pouvoir bouger pour consulter votre ostéopathe. En effet, si on reprend cette histoire de goutte d’eau qui fait déborder le vase amenant au blocage on comprend très vite l’intérêt de consulter l’ostéopathie en préventif. En effet, on aide à vider le vase avec l’ostéopathie sans qu’il ne déborde. Il est recommandé en moyenne de consulter un ostéopathe une à deux fois par an en fonction de vos activités et de vos contraintes.

 

Prenez soin de vous


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Ostéopathie et torticolis du nourrisson ?

11 Jan 2024

Définitions
Le torticolis est du à une mauvaise position de la tête dès la naissance amenant une rotation permanente d'un côté. Le torticolis touche 16% des ...

Anatomie des muscles de la cuisse

05 Déc 2023

La cuisse s'organise selon plusieurs groupes musculaires. On retrouve : 
Les muscles de la partie antérieure de la cuisse : le quadriceps et le psoas iliaqu...

La pluridisciplinarité dans la prise en charge des douleurs

13 Nov 2023

La prise en charge d’une douleur notamment ancienne, chronique n’est jamais facile à gérer pour le patient. Il arrive que le patient soit amené à consulter p...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |  

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.